Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Passion des livres
  • : Les coups de coeur de mes lectures. Venez découvrir des classiques, des romans français ou étrangers, du policier, du fantastique, de la bande dessinée et des mangas...et bien des choses encore !
  • Contact

Bienvenue sur mon Blog !




Internautes lecteurs, bonjour !

J'ai découvert l'univers des blogs très récemment. Je suis bibliothécaire et mon métier est donc de faire partager ma passion. Voici donc mes coups de coeurs et n'hésitez pas à me faire partager les vôtres !

Je vous parlerai surtout de littérature française et étrangère contemporaine sans oublier bien sûr mes classiques préférés...

Une rubrique est également réservée aux lectures pour adolescents ainsi qu'à la BD et aux mangas.

Bonne lecture !

 

 

Recherche

27 janvier 2008 7 27 /01 /janvier /2008 11:13
ESPAGNE- 1936



Texte mis en scène au Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis par Andrea Novicov (7 janvier-3 février 2008)

Il s'agit de la dernière pièce écrite par le grand dramaturge espagnol avant son éxécution par les franquistes. Je suis allée la voir au TGP et je dois dire qu'il s'agit d'une formidable mise en scène à mi-chemin entre le théâtre d'ombres, le théâtre de marionnettes et un tableau de Velazquez !

Rappelons l'intrique dans les années 30 en Andalousie : Bernarda Alba, dont le mari vient de mourir, oblige ses cinq filles à rester cloîtrées dans la vieille maison pendant huit ans pour cause de deuil.

Mais l'aînée, 39 ans, un laidronne mais riche car ayant touché l'héritage de son père, le premier mari de Bernarda,, est promise au plus beau garçon du village, Pepe Romano.

L'annonce prochaine du mariage fait naître jalousies et rancoeurs chez ces filles qui ne peuvent s'épanouir dans un monde rongé par les traditions ancestrales. La plus jeune qui refuse son enfermenent, clame son amour pour Pepe et va provoquer le drame...



Cette pièce se passant dans les années 30 est en fait très actuelle. Cela pourrait se passer en Afghanistan, en Arabie Saoudite...C'est une pièce fondamentale sur la condition de la femme, bridée, non libre de ses mouvements, la femme aigrie par tant d'interdictions.

La Maison de Bernarda Alba

La mise en scène rend parfaitement l'oppression subie par ces femmes. En adoptant une posture de marionnettes, elles apparaissent comme des pantins qui sont manipulés. On a l'impression de voir les Ménines de Velazquez. La luminosité, tout en clair obscur, nous fait vivre un cauchemar éveillé.

Elles entament des pantomines burlesques comme des poupées qui n'ont plus d'humanité, bridées par les conventions.



Un hommage au théâtre de Guignol. Je vous conseille fortement d'aller voir cette pièce !

Partager cet article

Repost 0
Published by Sylvie - dans Théâtre
commenter cet article

commentaires

le calvez 13/02/2008 21:55

oui tu as raison dans tes commentaires!! je suis prof d'espagnol au lycée et cette année je lis et étudie cette oeuvre avec des élèves de premiéres L! afin de les sensibiliser sur la conditions de la femmes aujourd'hui dans certains pays! je suis moi meme d'origine algérienne et ce que tu penses me touche et combien hélas le sujet et encore d'actualité

canthilde 03/02/2008 13:39

Et bien ce fut une expérience incroyable ! Déjà, à être assise sur des petits bancs, "les petits devant et les grands derrière", on a vraiment l'impression de voir un spectacle de marrionnettes pour adultes ! Et quel numéro d'actrices (plus quelques acteurs, bien maquillés) ! La salle était pliée en deux et pourtant, l'histoire est terrible si on passe sur le jeu de scène burlesque. Merci de m'avoir fait découvrir ce spectacle !

canthilde 31/01/2008 13:46

Ta note m'a suffisamment intriguée pour que je réserve une place ! Je te donnerai mes impressions. :-)

leunamme 27/01/2008 23:45

Oui, le tgp a une excellente programmation.Mais je te conseille une autre petite salle de la ville, La Belle etoile, où réside la Compagnie Jolie Môme. On y joue en ce moment Gaia et Promethée, et c'est fantastique. C'est une réécriture des mythes grecs, revisiiter à la sauce contemporaine, avec beaucoup de politique of course. Cela donne une comédie tragique, avec des chants des danses, c'est formidable.Et en plus de tout cela le lieu est formidable : vieille usine transformée en salle de spectacle, qui sert aussi de lieu de rassemblement pour une partie de la gauche radicale. Le pied quoi.J'oubliais, la prochaine fois que tu passes par Saint denis....

Martine Galati 27/01/2008 20:07

J'ai eu l'occasion de le voir interprété par une troupe amateur local, c'était prenant! Quelle atmosphère! Bonne soirée! Martine