Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Passion des livres
  • : Les coups de coeur de mes lectures. Venez découvrir des classiques, des romans français ou étrangers, du policier, du fantastique, de la bande dessinée et des mangas...et bien des choses encore !
  • Contact

Bienvenue sur mon Blog !




Internautes lecteurs, bonjour !

J'ai découvert l'univers des blogs très récemment. Je suis bibliothécaire et mon métier est donc de faire partager ma passion. Voici donc mes coups de coeurs et n'hésitez pas à me faire partager les vôtres !

Je vous parlerai surtout de littérature française et étrangère contemporaine sans oublier bien sûr mes classiques préférés...

Une rubrique est également réservée aux lectures pour adolescents ainsi qu'à la BD et aux mangas.

Bonne lecture !

 

 

Recherche

Archives

9 janvier 2006 1 09 /01 /janvier /2006 19:32

Je vous avais déjà parlé d'Ousmane Sembene dans un article consacré à la littérature africaine. Ce grand bonhomme sénégalais de plus de 80 ans est à la fois écrivain et cinéaste.

Autodidacte, tirailleur sénégalais pendant la Seconde Guerre Mondiale, docker à Marseille, il dénonce dans ses films et dans ses livres engagés les avatars de la colonisation mais aussi les rapports entre l'élite noire et le petit peuple.

Je vous avais présenté le 8 juillet le formidable roman Xala se moquant d'un homme d'affaire souffrant d'impuissance.

J'ai vu hier son plus célèbre film(l'un des plus connus du continent africain), Le Mandat réalisé en 1968. L'intrigue montre bien les nouveaux rapports de force existant au sein de la nouvelle société sénégalaise indépendante : un homme au chômage reçoit un mandat de son neveu parti travailler à Paris. Mais ce dernier s'affronte à l'administration kafkaïenne qui refuse de lui délivrer son mandat car il n'a pas de carte d'identité.

 Il va donc déambuler dans Dakar à la recherche d'un extrait de naissance, ce qui est difficile lorsqu'on ne sait pas lire...Il va demander de l'aide aux notables locaux qui vont davantage cherchés à l'arnaquer qu'à l'aider...

Le pauvre va également devenir la "star" du village : les villageois vont lui demander de l'argent. Ce dernier n'ayant pas pu toucher le mandat, il devient la risée de la petite communauté.

Ousmane Sembene dénonce avec virulence les nouveaux rapports sociaux : l'exploitation n'est plus l'adage des blancs mais d'une nouvelle élite noire qui exploite le petit peuple. Egalement une fable acerbe sur l'image de l'argent.


A signaler aussi le film Mooladé paru sorti en salle en 2005 , vibrant réquisitoire contre l'excision.

Mon prochain flm: Le camp de Thiaroye qui conte la révolte des tirailleurs sénégalais démobilisés en 1946 sans obtenir de compensations financières ni de décorations....

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
 bonjour sylvette,
 
merci pour cette découverte
Répondre
S
Quelle belle remarque ! Merci Céline...