Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Passion des livres
  • : Les coups de coeur de mes lectures. Venez découvrir des classiques, des romans français ou étrangers, du policier, du fantastique, de la bande dessinée et des mangas...et bien des choses encore !
  • Contact

Bienvenue sur mon Blog !




Internautes lecteurs, bonjour !

J'ai découvert l'univers des blogs très récemment. Je suis bibliothécaire et mon métier est donc de faire partager ma passion. Voici donc mes coups de coeurs et n'hésitez pas à me faire partager les vôtres !

Je vous parlerai surtout de littérature française et étrangère contemporaine sans oublier bien sûr mes classiques préférés...

Une rubrique est également réservée aux lectures pour adolescents ainsi qu'à la BD et aux mangas.

Bonne lecture !

 

 

Recherche

Archives

7 novembre 2005 1 07 /11 /novembre /2005 00:00

Apparemment, les jurys des Prix Médicis et Fémina ont eu plus de goût  que le Goncourt et le Renaudot.

Résultat des courses:

Prix Médicis:

Français- Fuir de Jean-Philippe Toussaint

Fuir  est considéré comme l'un des meilleurs romans de la rentrée. Il a échappé de peu au Prix Goncourt. Jean-Philippe Toussaint se met en scène en Chine fuyant la technologie du portable ! Je pense que se livre est vraiment à découvrir. A suivre !

Etranger - Neige D'Orhan Pamuk

Superbe récompense pour cet écrivain turc en exil politique car accusé par les autorités turques de défendre les causes kurdes et arméniennes. Ce roman a l'ai magnifique et très engagé politiquement: un journaliste turc réfugié en Allemagne revient en Turquie à l'occasion d'un scandale dans un petit village d'Anatolie: des femmes voilées se sont données la mort...Le narrateur enquête dans le milieu politique et signe apparemment un plaidoyer contre la laïcité . Un livre à lire de toute urgence à l'heure de l'entrée de la Turquie dans l'union européenne!

Pour moi, Pamuk est un magnifique écrivain: je l'ai découvert en lisant Mon nom est rouge , magnifique fresque historique sur les rapports culturels entre Venise et l'Empire Ottoman au XVIe siècle( voir mon article en juin 2005). Dans ses romans, Pamuk examine les rapports , les liens entre l'Orient et l'Occident, thème fort de l'actualité.

Prix Fémina:

- Asile de fous de Régis Jauffret

Un prix qui récompense en écrivain déjanté et plein d'humour qui met à mal la morosité actuelle !

Cet opus ne dément pas la réputation des oeuvres de Jauffret;tout commence comme une pièce de boulevard: Damien n'ose pas dire à Gisèle qu'il la quitte; il va donc envoyer son père accomplir cette noble tâche en prétextant un changement de robinet dans la cuisine! Nous assistons alors à une scène d'anthologie (ce n'est que la première d'une longue série...): le père divague sur la qualité du robinet, de la cafetière et de tout appareil ménager avant de dévoiler la vérité ...puis d'emballer toutes les affaires de Damien (en déboîtant l'ordinateur pour récupérer le disque dur...).

 

 

Après ce premier acte, les différents personnages vont se livrer à des monologues hilares déversant leur haine de Gisèle et du monde et nous révélant petit à petit leur bassesse et leur folie: le père qui transforme les bulletins scolaires de son fils en fiche de paie pour le motiver, la mère qui compare l'amour maternel à un diamant dont les intérêts ne seront jamais remboursables par le fils et Damien, informaticien sodomisé et alcoolique qui dans son délire voit la maison parentale voguer dans un océan de foutre et Versailles inondée par des spermatozoïdes assassins !  La mère devient jalouse de n'avoir pas participé à l'annonce de la rupture et revient chez sa belle-fille pour lui faire miroiter un retour possible de Damien....

 

 

Dans cette famille de fous, dit la mère, l'amour est destiné aux pauvres: les bourgeois comme eux se doivent d'assurer à leur fils une bonne situation; pas besoin d'une chômeuse, littéraire de surcroît! Quitte à lui donner des indemnités de rupture...Sous des allures de bouffonneries, Jauffret en profite pour épingler la société capitaliste: la famille semble devenir une petite entreprise bien lucrative. Le tout raconté dans une langue souvent ordurière dans des discours sans fin qui ne sont pas sans rappeler les monologues fous de Lydie Salvayre. A la fin, Jauffret nous réserve une ultime surprise méditant sur les pouvoirs de la littérature et le statut de personnage. Mais chut !

Un petit regret tout de même:

L'attentat de Yasmina Khadra n'a remporté aucun prix.

Il était pourtant sélectionné pour les trois grands prix littéraires. C'est l'un des plus grands auteurs algériens contemporains. Sous ce nom de femme, se cache un officier de carrière qui a été obligé d'utiliser un pseudonyme pour pouvoir écrire. Son destin hors du commun est raconté dans son autobiographie L'écrivain (voir article). Il a aussi écrit le magnifique Les hirondelles de Kaboul, magnifique histoire entre une prisonnière et son geôlier au temps des talibans (voir article)

L'attentat met en scène un médecin israélien à qui l'on amène à l'hôpital le cadadre de sa femme morte dans un attentat. Il va découvrir qu'il s'agissait de la kamikaze....Ce livre est sur ma longue liste...

Partager cet article
Repost0

commentaires

P
Tiens, j'ai lu "l'attentat" : livre intéressant, parfois émouvant mais qui m'a un poil déçu quand même. C'est moins le sujet qui m'a géné (au contraire, le point de vue d'un artiste est toujours le bienvenue pour nous consoler des imbécilités médiatiques!)que le style que je ne trouve pas toujours très heureux. Cette réserve faite, le livre mérite le détour...
Répondre
D
Dommage pour Y. Khadra et O. Adam.
Je suis contente pour Sylvie Germain et son "Magnus" qui est déjà sur ma liste. Décidement, il n'y a que les lycéens pour redorer le blason du Goncourt !
Répondre
A
Merci pour ces pistes ...

D'ordinaire, les seuls prix qui ont ma confiance sont ceux des lecteurs : du "goncourt lycéen" aux lecteurs de "Lire", au lectrices de "Elle" voir "Femme actuelle" ...
Répondre