Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Passion des livres
  • : Les coups de coeur de mes lectures. Venez découvrir des classiques, des romans français ou étrangers, du policier, du fantastique, de la bande dessinée et des mangas...et bien des choses encore !
  • Contact

Bienvenue sur mon Blog !




Internautes lecteurs, bonjour !

J'ai découvert l'univers des blogs très récemment. Je suis bibliothécaire et mon métier est donc de faire partager ma passion. Voici donc mes coups de coeurs et n'hésitez pas à me faire partager les vôtres !

Je vous parlerai surtout de littérature française et étrangère contemporaine sans oublier bien sûr mes classiques préférés...

Une rubrique est également réservée aux lectures pour adolescents ainsi qu'à la BD et aux mangas.

Bonne lecture !

 

 

Recherche

Archives

6 novembre 2005 7 06 /11 /novembre /2005 00:00

Grand prix de la nouvelle de l'Académie Française en 1994

Jean-Marie Laclavetine, l'un des grands nouvellistes français et Prix Goncourt des lycéens pour sa satire du monde de l'édition Première Ligne, signe ici un recueil sur le vin. Fervent admirateur de Rabelais, originaire de la Loire, il rend hommage aux meilleurs crus français et étrangers.

Mais ne vous attendez pas à lire un livre hédoniste, dionysiaque sur les plaisirs du vin. Car il s'agit plutôt du "mauvais vin", celui que l'on échange entre ennemis ou qui rend fou. Comme ce père et ce fils qui s'associe pour monter un bar à vin : le fils finit par rendre son père fou pour l'évincer. On donne aussi à boire pour se débarrasser d'un mari gênant ou de vos bourreaux...

Quelques nouvelles intéressantes touchent à la limite du fantastique: un homme possédant une cave à vin richissime voit ses bouteilles disparaître par la présence d'un fantôme alcoolique. Un couple d'alcooliques se retrouve au paradis pour célébrer l'amour du vin. Un vigneron a une réputation de sorciers qui jette des sorts à ses ennemis. ..

Laclavetine nous brosse des portraits assez pessimistes; on a l'impression qu'une bile noire les conduit à la dégénérescence ou à la folie. Le lecteur éprouve une certaine inquiétude en lisant ces nouvelles; comme si le vin révélait en vous ce qu'il y a de plus vil...

Partager cet article
Repost0

commentaires