Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Passion des livres
  • : Les coups de coeur de mes lectures. Venez découvrir des classiques, des romans français ou étrangers, du policier, du fantastique, de la bande dessinée et des mangas...et bien des choses encore !
  • Contact

Bienvenue sur mon Blog !




Internautes lecteurs, bonjour !

J'ai découvert l'univers des blogs très récemment. Je suis bibliothécaire et mon métier est donc de faire partager ma passion. Voici donc mes coups de coeurs et n'hésitez pas à me faire partager les vôtres !

Je vous parlerai surtout de littérature française et étrangère contemporaine sans oublier bien sûr mes classiques préférés...

Une rubrique est également réservée aux lectures pour adolescents ainsi qu'à la BD et aux mangas.

Bonne lecture !

 

 

Recherche

Archives

30 octobre 2005 7 30 /10 /octobre /2005 00:00

Comme chaque année, le Prix Goncourt sera décerné Jeudi prochain 3 novembre. Quatre ouvrages sont encore en lisse: parmi eux, l'incontournable, le dernier Houellebecq. Un nouveau talent, Olivier Adam, qui depuis 2003, débute une carrière prestigieuse. Un talent confirmé, Jean-Philippe Toussaint. Et une surprise, François Weyergans pour Trois jours chez ma mère.

Allez, un peu de reproches: Sylvie Germain et son magnifique Magnus ont été évincés un peu trop vite (ah, ma grande découverte de septembre 2005 !!!). A mon sens, Houellebecq n'a pas besoin d'un Prix Goncourt. Initialement, les frères Goncourt ont créé ce prix pour récompenser les jeunes auteurs talentueux. Peux-on encore mettre Houellebecq dans les jeunes auteurs ????

A mon sens, il devrait revenir à Olivier Adam. Les pronostics sont ouverts !

 Je n'ai lu aucun des quatres livres en lisse. Je ne peux donc que faire un petit résumé !

Si vous les avez lu, donnez moi votre avis ! Alors, selon vous, qui devrait remporter la victoire?

 Ovivier Adam, Falaises, L'Olivier

Olivier Adam, qui est l'un des chefs de file de ka jeune littérature française, est l'écrivain du désespoir. Sa prose, très minimaliste, explore les destins brisés et la mélancolie contemporaine. (voir la critique de Poids léger dans la rubrique Jeunes talents). Falaises fait parler un jeune adulte qui revient chaque année sur le même lieu: la falaise où s'est suicidée sa mère il y a des années. Cette mort a fait éclater la famille: le père et les deux frères. Le narrateur tente de survivre avec sa femme et sa fille...

Michel Houellebecq, La possibilité d'une île , Fayard

Le roman coup de pub de la rentrée: un homme d'affaire avant de se suicider décide de se faire clôner.Les clônes se succèdent à eux-même pour atteindre l'immortalité.  Tout les thèmes du monde contemporain sont brassés: racisme, terrorisme, sexualité, sciences et conscience. Comme à son habitude, Houellebecq mêle la critique de notre société à la science-fiction dans la lignée des Particules élémentaires.

Il va falloir que je le lise ! Dites-moi votre avis !

Jean-Philippe Toussaint, Fuir, Editions de Minuit

 C'est l'un des auteurs phares de Minuit depuis vingt ans (La télévision, La salle de bain). Aussitôt débarqué de l’avion à Shangai, le narrateur reçoit de Zhang Xiangzhi, son correspondant en affaires très chinoises, un portable. Pour le surveiller ? Pour l’appeler à toute heure du jour et de la nuit ? Il fourre l’appareil dans son sac et il n’y songe plus. Il lie très vite connaissance avec la douce Li Qi. Elle lui demande de l’accompagner en train à Pékin.Mais il a la désagréable surprise de constater que Zhang Xiangzhi les accompagne. Ils parviennent à lui fausser compagnie pendant la nuit et à se réfugier dans le cabinet de toilette du wagon couchettes où, enfin, ils s’embrassent et se caressent. Ils commencent à se déshabiller quand le téléphone sonne. C’est Marie, son employeuse De Paris elle lui apprend que son père est mort et qu’il sera enterré à l’île d’Elbe où il vivait. Le portable a gagné.

Ce roman est le livre du mouvement , de la fuite: les personnages sont en perpétuel mouvement , en fuite contre la police, la technologie....

François Weyergans, Trois jours chez mère, Grasset

La surprise de cette sélection. Un roman apparemment très drôle , une mise en abîme de la condition d'écrivain; l'auteur nous raconte la naissance perturbée de son livre.
Nuit après nuit, un homme très perturbé se protège en évoquant son passé - tant de voyages, tant de rencontres amoureuses qui restent obsédantes. Sa mémoire lui donne le vertige. Ses souvenirs l'aideront-ils à aller mieux ? Il s'invente une série de doubles qui mènent une vie sentimentale tout aussi agitée que la sienne. Il pourrait aller rendre visite à sa mère. Elle vit seule en Provence et aura bientôt quatre-vingt-dix ans. Il a d'abord un travail à finir. Sa mère lui déclare : "Au lieu d'envoyer des fax à ta dizaine d'amoureuses, tu devrais publier un livre, sinon les gens vont croire que tu es mort."Mais écrire est difficile car il y a toujours quelque chose d'autre à faire.
Les critiques sont élogieuses et ce livre est également en lisse pour les Prix Fémina et Décembre.


 Quelques infos sur la place du prix Goncourt dans la société française: un sondage paru dans Le Nouvel Observateur révèle que pour 57% des français , le Goncourt est un gage de qualité mais ils ne sont que 14% a acheter un livre parce que qu'il s'agit d'un prix littéraire. C'est plutôt le conseil d'un parent, d'un ami ou d'un collègue qui est déterminant (64%) ou tout simplement le résumé du livre sur la quatrième de couverture (52%).

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrot 31/10/2005 22:43

Je crois que j'ai déjà dis ici que j'avais beaucoup apprécié le Houellebecq. On dira donc que c'est mon favori (d'autant plus simple que je n'ai pas lu les autres !)
Par contre, je profite de mon passage pour te dire que j'ai terminé "le rire de l'ogre" de Péju et que je l'ai trouvé superbe. C'est un livre qui m'a parfois fait penser aux "âmes grises" pour les thèmes abordés (la pérennité du Mal, l'innocence perdue...) tout en possédant un souffle et une ampleur assez unique. Ce n'est pas très gai (c'est le moins que l'on puisse dire!) mais c'est très fort!

dda 30/10/2005 20:15

Dans cette liste de rescapés, je n'ai lu que "Falaises" d'Olivier Adam et je croise les doigts pour que cet auteur - un de mes chouchous - remporte le prix.
C'est un avis plus que partisan.
Je lirai peut être les trois autres sauf MH ou dans très longtemps. Quand tout sera calmé autour de lui.

Dommage aussi pour Sylvie Germain. J'ai programmé Magnus dans mes prochaines lectures. J'ai tant aimé "Le chant des mal-aimants".

gentle13 30/10/2005 11:38

tu es une source de culture à toi toute seul, je prends un vif plaisir à chaque fois que je viens sur ton blog. Un réel enchantement
Paul